Rejoignez-nous sur Facebook


Théâtre

  • JPEG - 29.7 ko
    © Noémie Rosenblatt

J’appelle mes frères

Noémie Rosenblatt / Cie du Rouhault | Mer. 21 fév. 19h / Jeu. 22 fév. 20h30

Théâtre

THÉÂTRE - CRÉATION
Mer. 21 fév. | 19h
Jeu. 22 fév. | 20h30

Où ? Comment ?
Le Manège
Durée 1h20
Tarif B

Bord de scène
> Mer. 21 fév.

Stage
Noémie Rosenblatt
> Sam. 17 – dim. 18 fév.

De Jonas Hassen Khemiri
Traduction : Marianne Ségol-Samoy
Mise en scène : Noémie Rosenblatt
Avec Maxime Le Gall, Priscilla Bescond, Slimane Yefsah
Et dans chaque ville un groupe de 11 amateurs
Assistant mise en scène : Baptiste Drouillac
Scénographie : Angéline Croissant
Création lumière : Claire Gondrexon
Création son : Marc Bretonnière
Chorégraphie : Marie-Laure Caradec
Costumes : Camille Pénager
Administration : Véronique Felenbok

Production La Compagnie du Rouhault
Coproductions La Comédie de Béthune – Centre dramatique national des Hauts de France ; Théâtre Jean Vilar - Vitry ; Théâtre de l’Ancre - Charleroi ; Le Grand R – Scène nationale La Roche-sur-Yon ; Le Prisme – Centre de développement artistique de Saint-Quentin-en-Yvelines
Avec le soutien du dispositif Le Réel Enjeu (Théâtre La Cité-Marseille / Théâtre des Doms-Avignon / Théâtre Jean Vilar-Vitry / Théâtre de l’Ancre-Charleroi)
Résidences au Théâtre La Cité-Marseille et au Théâtre des Doms-Avignon
Avec le soutien du Jeune Théâtre National
Création en résidence le 17 janvier 2018 à La Comédie de Bethune
Édité aux Éditions Théâtrales

© Théâtre Jean Vilar Suresnes

Quatre comédiens professionnels et un chœur d’amateurs s’emparent de J’appelle mes frères. Un texte coup de poing sur la question de l’identité et de la stigmatisation.

Une voiture vient d’exploser. Tout le monde pense à un attentat. Amor, un jeune homme issu de l’immigration, marche dans la ville. Son téléphone sonne. Ses proches s’inquiètent, eux aussi. Ils connaissent ses colères, son désarroi, le trouble que font naître en lui les regards des autres. Car plus que quiconque, Amor sait combien il est facile de ressembler comme un frère à ceux que l’on suspecte d’avoir commis le pire…

Dans J’appelle mes frères, Jonas Hassen Khemiri (écrivain né en 1978, à Stockholm, d’une mère suédoise et d’un père tunisien) explore la question de l’altérité. « L’auteur empoigne le réel avec acuité, ne tente jamais de le réduire ou de donner des réponses simplifiées », explique la jeune metteure en scène Noémie Rosenblatt. Amor n’est en effet ni un héros, ni un modèle, ni un pauvre gosse de banlieue. C’est un jeune homme d’aujourd’hui qui s’adresse à nous les yeux dans les yeux. Blessé par le monde qui l’entoure, il réinterroge la réalité qui se cache derrière les mots usés de tolérance et de fraternité.



Le Grand R
Saison 17—18

Scène nationale
La Roche-sur-Yon
Renseignements au 02 51 47 83 83


Le Grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon, établissement d'action culturelle appartenant au réseau de la décentralisation artistique et culturelle
Licence d’entrepreneur de spectacles 1-1075762, 1-1075763, 1-1075764 / 2-1075765 / 3-1075766